jeudi 10 mai 2018

Petites lectures #1


Les articles Petites lectures regrouperont trois romans que j'ai lu mais qui font chacun moins de 100 pages. Ne pouvant pas en faire un article que les autres romans, beaucoup plus longs, j'ai décidé de créer ce petit rendez-vous, qui viendra totalement de manière aléatoire ! Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture !




Micromégas
de Voltaire

Après une étape sur Saturne où il se fait un compagnon de voyage, philosophe comme lui, Micromégas, habitant de Sirius, vient visiter la terre des hommes : occasion de péripéties nombreuses et de dialogues variés. Puis, à la fin du livre, les deux personnages reprennent leur voyage, on ne sait vers quelle destination. Je voulais lire depuis longtemps cette petite nouvelle. Comme à son habitude, Voltaire est critique, que ce soit concernant la théologie ou la guerre. Bien qu'elle ait été écrite il y a quelques temps déjà, le langage ainsi que le vocabulaire utilisés sont parfaitement compréhensibles. La conversation entre les deux géants montrent à quel point les humains ont "un orgueil démesuré pour leur petite taille" et se croient au centre du monde. J'aurais bien demandé quelques pages en plus, pour faire durer le plaisir.



Le joueur d'échecs
de Stefan Zweig

A bord d'un paquebot, une stupéfiante partie d'échecs oppose deux hommes. L'un n'est autre que Czentovic, champion du monde en titre, invaincu depuis des années. Le second, un énigmatique aristocrate, lui tient tête et révèle un talent extraordinaire. Qui peut bien être cet homme génial et si discret ? Son génie lui permettra-t-il vraiment de battre le maître incontesté des échecs ? Seul un ultime face-à-face en décidera. Je voulais également lire cette nouvelle depuis très longtemps mais j'ai été déçue. On découvre des personnages forts et imposants, qui vont mener un duel important pour eux. Malheureusement, ne connaissant pas vraiment les règles des échecs, je ne comprenais rien. De plus, les parties d'échecs étaient vraiment très longues et très fréquentes dans la nouvelle, ne facilitant pas la compréhension. De ce fait, le rythme est très lent et j'ai eu du mal à finir cette nouvelle, toute petite pourtant.
 
 

 
Pas de problème !
de Susie Morgenstern
 
"Pas de problème", tout le monde dit ça tout le temps ! Mais c'est quoi un problème ? Et surtout, comment trouver la solution ? Theodora a bien des idées... C'est un roman vraiment très court (à peine 43 pages) mais qui réussi à redonner le moral. L'héroine nous rapelle que chaque problème a sa solution, même s'il faut mettre du temps pour la trouver. Alors on arrête de se plaindre, on se bouge les fesses et on cherche cette fameuse solution qui mettra fin à notre problème ! L'auteur ne nous laisse pas comme ça : elle illustre cela avec différentes situations du quotidien. Le sujet était intéressant, il aurait pu mériter quelques pages en plus pour être plus développé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire