lundi 21 mai 2018

Le magicien d'Oz


Le magicien d'Oz
de L. Frank Baum

On rencontre Dorothy, une petite fille qui vit au Kansas chez son oncle et sa tante. Emportée par un cyclone avec son chien Toto, elle se retrouve dans un étrange pays où, avec l’aide de compagnons un peu bizarres – un épouvantail, un homme en fer-blanc et un lion froussard - elle va affronter non seulement une sorcière particulièrement cruelle, mais aussi des tigres, des singes volants, des loups affamés, une araignée géante…
 
Je n’ai jamais eu l’occasion de regarder le film de 1939 alors, quand j’ai vu ce petit roman, j’ai décidé de le lire. Ma lecture était très fastidieuse et je ne sais pas trop quoi en penser. J’ai divisé ce conte en deux parties : la première commence de l’arrivée de Dorothy dans le monde d’Oz jusqu’à ce qu’elle arrive à la Cité d’Emeraude, la seconde partie se déroule donc après.

La première partie fût la partie la plus difficile à lire d’après moi. Dès les premières pages, on est directement mis dans l’histoire. En effet, l’auteur n’attend pas : on est directement plongé dans l’univers du royaume d’Oz. Malheureusement, chaque chapitre était composé de la même manière : il avançait jusqu’à la Cité d’Emeraude, ils rencontraient un nouvel ennemi ou un nouvel ami avant de se poser dans un coin et de dormir, tout en étant surveiller par l’épouvantail et l’homme en fer-blanc. C’était vraiment lent et répétitif et chaque chapitre était vraiment dur à lire.

Fort heureusement, la seconde partie était beaucoup plus rythmée et intéressante. On découvre alors que le magicien d’Oz n’est qu’un simple imposteur et que Dorothy doit se débrouiller toute seule pour retrouver le chemin du Kansas. Elle devra alors tuer la sorcière de l’Ouest et trouver la sorcière du Sud qui est la seule qui peut l’aider. Tout se passe beaucoup plus rapidement et ce fût un plaisir de lire ses derniers chapitres.

Ce qui était aussi intéressant, c’était de voir l’évolution des personnages. Chacun désirait quelque chose de précieux pour eux et sans le vouloir, on leur a donné qu’un leurre mais qui a fonctionné sur eux. En effet, en pensant qu’il avait un cerveau, un cœur ou du courage, ils ont fini par obtenir réellement ce qu’ils voulaient. Ils ont tout fait énormément preuves de courage face à un grand nombre d’ennemis qui bloquaient leur passage.

Une lecture en demi-teinte : trouvant le début beaucoup trop lent et répétitif, j’ai passé un meilleur moment avec la fin de l’histoire. L’évolution des personnages est plaisante à voir mais je sais pas si je lirais la suite. Par contre, je regarderais sûrement le film.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire