samedi 11 novembre 2017

En voiture, Simone !


En voiture, Simone !
Edition France Loisirs  •  269 pages  •  2016

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va destabiliser l'équilibre de la tribu. Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s'incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !

Je n’aurais jamais imaginé que je lirais ce livre un jour, n’étant pas très friande de ce genre de roman. Seulement, ma mère m’en a parlé, je me suis finalement laissée tenter et j’ai très bien fait ! On découvre donc la grande famille bretonne « Le Guennec » qui se retrouve très souvent et principalement à l’occasion des fêtes comme Noël par exemple. C’est le cas ici. On suit donc Martine et Jacques, les grands-parents qui accueillent leurs 3 fils ainsi que leurs petites amies et leurs enfants, ce qui fait énormément de monde. Et plus il y a de monde, plus les avis divergent et les conflits se forment. On va donc assister à des règlements de comptes, très souvent ridicules mais qui permettent d’avancer dans l’histoire. En soit, ce roman n’est qu’une suite de péripéties, mettant en scène les différents personnages de cette famille peu ordinaire.

Seulement, bien que ma lecture fût très agréable, je n’ai pas aimé chaque chose à son maximum. Par exemple, j’ai aimé le rythme, ni trop lent, ni trop rapide, mais également l’écriture plutôt simple de l’écrivaine, facilitant la compréhension. Seulement, parfois, je la trouvais trop simple : elle utilise énormément de dialogues, ce qui allège la lecture, mais qui en soit, est un moyen de facilité à mon goût. De plus, bien que l’histoire soit intéressante, elle est très prévisible. Je sais bien que ce genre de roman n’a pas pour but de proposer un suspens incroyable et des révélations surprenantes mais j’aurais aimé découvrir quelques surprises et non, une « happy-end » promis dès les premières pages, voire dès la lecture de la quatrième de couverture.

- Oh non ! Bon, qu'est-ce qu'on leur fait à manger à nos deux belles-filles ?
- T as prévu quoi pour les petits ? demanda Jacques.
- Ne me dis pas qu'en plus j'ai oublié de prévoir pour mes petits-fils ? Oh le stress ! gémit Martine en trottant vers la maison.

J'ai aussi quelques problèmes avec les personnages. J’ai adoré découvrir Jacques, Martine, Matthieu, Alexandre, Nicolas, Jeanne, Laura, Stéphanie et bien sûr, Antoinette, la super arrière-grand-mère qui est encore au top de sa forme ! Seulement, comme je viens de les énumérer, vous pouvez voir qu’il y en a un très grand nombre. Je ne compte plus la quantité de fois que j’ai du me retourner vers le résumé pour retrouver qui était qui. J’étais très souvent perdue et j’ai du relire quelques chapitres plusieurs fois. Malgré tout, ils ont tous des personnalités bien différentes et affirmées, bien que certaines le soient plus que d’autres. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Jeanne, qui vient d’arriver dans cette famille hors du commun et qui doit faire sa place, prouver ce qu’elle vaut. Malgré quelques petits problèmes, ce roman est une très bonne lecture. J’ai apprécié suivre le quotidien de cette famille surprenante où finalement, l’amour triomphe à chaque fois.

17 / 20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire