jeudi 19 octobre 2017

Deuils de miel


Deuils de miel
Commissaire Sharko 2
Franck Thilliez  •  330 pages  •  2006

Une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Pour le commissaire Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine : celle du tueur... et la sienne.

Après deux lectures en demi-teinte, je voulais une lecture sans prise de tête, une lecture que je savais d’ores et déjà que j’adorerais. J’ai donc choisi les thrillers de Franck Thilliez et je crois bien que c’était la bonne solution. Comme à son habitude, Thilliez met en place un univers complet tout en étant étranger et terrifiant. Retrouver une femme au milieu du confessionnal d’une église, nue et rasée, c’est assez peu commun, il faut bien l’avouer. Le tout agrémenté par des insectes, des araignées et toutes autres bestioles qui sont à la base de nombreuses phobies. Etant moi-même arachnophobe, je peux avouer que certains chapitres étaient durs à terminer, surtout s’ils étaient lu avant de dormir. On a encore une fois, affaire à un tueur à l’esprit torturé et fou à lier.

Je réglais les optiques et les mots gravés dans la pierre, à plus de dix mètres du sol, m'apparurent. Derrière le tympan de la Courtisane, tu trouveras l'abîme et ses eaux noires. Ensuite, des deux moitiés, le Méritant tuera l'autre Moitié de ses mains sans foi et l'onde deviendra rouge. Alors, au son de la trompette, le fléau se répandra et, sous le déluge, tu reviendras ici, car tout est dans la lumière. Surveille les mots et, surtout, prends garde au mauvais air.

Malgré quelques chapitres ciblés sur le personnage de Sharko qui ralentissent un peu le rythme, celui-ci reste rapide et devient même de plus en plus rapide dans les derniers chapitres. Les révélations finales m’ont scotchées : j’avais vraiment tout imaginé mais pas cela ! J’avais beaucoup d’idées en tête, qui avait émergé au fur et à mesure de ma lecture mais aucune ne correspondait. Et ça, c’est un bon point pour un thriller : on veut se laisser surprendre après tout, non ? Et bien, mission réussie !

Seulement, je dois avouer que certaines fois, l’histoire allait beaucoup trop loin. Elle était beaucoup trop tordue, faisait de grands détours et je me demandais parfois ce que certaines scènes faisaient là. D’autres scènes, moins importantes, étaient très développées au détriment de d’autres scènes, plus importantes mais dont on ne savait presque rien. A certains endroits aussi, l’auteur essayait aussi de mettre du suspens mais on savait directement ce qui allait arriver, ce qui était un peu dommage je trouve. Malgré tout, l’histoire était très agréable à lire, j’ai passé un très bon moment !

Le roman met en scène le personnage de Sharko, qui était déjà présent dans le tome précédent, que je n’ai pas encore lu malheureusement. On découvre un commissaire tourmenté à cause d’événements passés il y a déjà 6 ans mais dont il n’arrive pas à se séparer. Sans le vouloir, le premier chapitre nous informe de ce qui se passe dans le tome 01 mais je ne peux m’en vouloir qu’à moi-même. Son histoire possède une place importante tout en étant peu développé. Seulement quelques chapitres à droite, à gauche sont focalisés sur lui et son comportement plutôt « étrange », qui semble s’aggraver au fil des pages. On ressent presque de la pitié pour lui !

Malheureusement, Sharko est mis en valeur au détriment des autres personnages. Lors de cet enquête, il a tout une équipe autour de lui : le divisionnaire Leclerc ou le commissaire Del Piero, que l’on voit plutôt souvent. Ce sont des personnages plutôt intéressants mais on ne sait rien d’eux à part leur nom et leur métier et je trouve ça dommage. Peut-être qu’on les découvrira dans les prochains romans mais cela reste à voir à mon avis. Au contraire, un étrange personnage représenté par une petite fille a une place plutôt importante à travers quelques chapitres. Seulement, je ne sais pas pourquoi elle est là. Je me demande encore d’ailleurs ce qu’elle faisait là. Elle n’apportait absolument rien. Ce roman est une très bonne lecture et surtout, un très bon thriller : un rythme soutenu, du suspens, une enquête intéressante et un tueur démoniaque, malgré une histoire qui part dans tous les sens à un moment.


17 / 20

2 commentaires:

  1. Je suis une grande fana de Thilliez... Je découvre peu à peu ses romans... J'ai beaucoup aimé La mémoire fantôme! Deuils de miel est dans ma liste d'attente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux me permettre, je te conseille de les lire dans l'ordre de parution puisque que l'histoire des personnages se suit au fur et à mesure des romans (:
      (et je m'excuse si tu le savais déjà !)

      Supprimer